Association sportive

Championnat académique de VTT à Haute Jarrie le 28/03/2018

Par MARION STEPHANOV, publié le vendredi 30 mars 2018 14:45 - Mis à jour le vendredi 30 mars 2018 14:45
P3280213.JPG

Cette année, les cyclistes du Comité Isère et entraînés au lycée par Fabien MARILLAUD, ont particulièrement brillé au championnat académique de VTT.

Venus avec des intentions modestes de solidariser le groupe et de participer à un entraînement ludique, les garçons de l’équipe 1 composée d’élèves de 2GT2 :

Enzo MALIGNO

Gaëtan NOWAK

Adrien SIMON

Erik FERNANDEZ DE ARROIABE

 ont décroché haut la main la première place du critérium !!

Tandis que l’équipe 2, réunissant :

Vincent REYBOZ

Alexis BRUN

se sont emparés de la cinquième place sur six équipes inscrites. Un classement qui n’a pas l’air brillant ? Détrompez-vous ! Car n’oublions pas qu’ils n’étaient qu’à deux coéquipiers pour marquer le maximum de points alors que toutes les équipes étaient composées de quatre partenaires. Bravo au duo !

Du fait de l’absence d’Elsa BROS (1L) qui devait présenter son TPE pour le bac (priorité scolaire oblige !), l’équipe 1 n’a malheureusement pas pu prétendre à la qualification au championnat national malgré son excellent classement. En effet, une équipe de quatre vttistes devait comprendre au minimum une fille. Elsa, tes partenaires t’attendent l’an prochain !

N’omettons pas non plus Rémy BUSSO (TSTMG) qui a eu le rôle d’encadrant-responsable en tant que senior de l’équipe mais qui a aussi a officié en tant que jeune officiel en contrôlant les VTT et les temps de passages des concurrents dans la compétition. Il a d’ailleurs obtenu sa qualification de niveau académique. Bravo Rémy !

Les garçons, plutôt habitués à l’asphalte -à part Gaëtan- se sont essayés à trois disciplines : le trial, la descente et le cross en relais. Ils y ont fait preuve de qualités sportives exceptionnelles car : nous nous demandons encore comment pouvaient-ils rouler aussi vite et avec une telle précision, englués dans 20cm de boue !

Malgré les désagréments mécaniques de Gaëtan qui cassa sa patte de dérailleur juste avant le cross et d’Enzo qui dévissa sa manivelle de pédale sur la route du retour -contraint de rentrer sur quatre roues, dans la camionnette-, les sept compères, aussi dynamiques que sympathiques, ont joué la carte de la solidarité et du sourire tout au long de la journée !

En définitive, ce sont les visages mouchetés d’éclats de boue et l’air radieux qu’ils nous ont affirmé que l’an prochain ... « on se réinscrira, madame ! »

 

Vive les cyclistes !

 

M. STEPHANOV (EPS)

Pièces jointes

À télécharger

 / 1