Association sportive

Championnat départemental et académique de natation : mercredi 28/02/2018 à Montbonnot

Par MARION STEPHANOV, publié le lundi 12 mars 2018 13:46 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 13:46
WP_20180228_002.jpg

Cette année, les nageurs argougiens se sont rapprochés au plus près de la qualification au championnat de France UNSS, mais sans y parvenir.

 

L’équipe composée de :

Célya BOUBET (2GT2)

Maxime De PAOLI (2GT2)

Gabriel UGOLINI  (2GT2)

Eliott BRONDEX (2GT2)

Robin RODET (2GT2)

Laurie MARZOLINO (1ES)

Et Pauline JOURY (1S)

 

s’est donnée les moyens de faire face à l’équipe du lycée Monge de Chambéry, notre éternelle adversaire !

 

Rappelons-le, le principe de cette rencontre de natation est de faire concourir chaque nageur dans une course parmi 100 papillon, 100 dos, 100 brasse, 100 nage libre, 200 quatre nages, 200 palmes, et de réaliser deux relais (6x50 nage libre et 4 x 50 quatre nages), après avoir nager dans une course de sauvetage avec mannequin.

 

C’est sous le joug du chronomètre de Pauline, ayant officié en tant qu’arbitre, que Célya, Maxime, Gabriel, Eliott, Robin et Laurie, ont rempli leurs contrats de performance : chacun devait être entre 1’’ (pour un 100m) et 3’’ (pour un 200m)  de son meilleur temps FFN sur ses propres courses.

 

De beaux résultats ! (v. ci-joint)

 

Mais comment ont-ils réussi à les produire ?

 Est-ce grâce au coaching attentif de Laurie, capitaine d’équipe, sur l’épreuve de sauvetage ?

A la puissance des jambes de Maxime sur le 200 palmes, qui termine sa course haut la main par un sprint infernal ?

A la persévérance de Robin qui a réussi à s’accrocher à son adversaire sur 100 papillon grâce à une stratégie de course régulière contrairement au Chambérien ?

A l’incroyable course de Célya sur 100 brasse qui a réussi à déstabiliser ses adversaires dès le premier 25m par un ciseau de jambe d'une efficacité redoutable ?

A la polyvalence de Gabriel qui a concouru sur 200 quatre nages, et qui a su garder la première place avec hargne tout au long de sa course ?

A la magnifique glisse d’Eliott sur ses courses en dos ?

A la disponibilité et le professionnalisme de Pauline, qui a pu compléter l’équipe in extremis en tant que jeune officielle suite à un désistement d’une camarade ?

Ou encore à la superbe mentalité de l’équipe qui a fait preuve, une fois encore, d’esprit compétitif, de solidarité (les Argougiens étaient les seuls à s’encourager !) et de bonne humeur ?

 

Vous l’aurez compris, même si nos Argougiens ont fini à seulement 20 points de la première place (ils y sont passés à un cheveu !), nous sommes très fiers d’être représentés par de tels sportifs !

 

Bravo, les nageurs !

 

Pièces jointes